Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Lettre H : Holgersson (Nils)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Giles
Membre étranger


Masculin
Nombre de messages : 2238
Localisation :  
Emploi :  
Loisirs :  
Date d'inscription : 18/02/2011

MessageSujet: Lettre H : Holgersson (Nils)   Dim 27 Fév - 7:19

Un de mes livres d'enfance était Nils Holgerssons underbara resa genom Sverige (Le Merveilleux Périple de Nils Holgersson à travers la Suède) de Selma Lagerlöf. Je vous en parlerai plus longuement demain, mais en parcourant ce Petit Dictionnaire des Personnages j'ai constaté que Nils n'y était pas présent, et il m'est revenu un souvenir… Je devais avoir 5 ou 6 ans peut-être, et je croyais qu'il était possible de monter sur le dos d'une oie — qui est quand même un grand et fort oiseau — et de voir le pays du haut des airs. J'ai même essayé lors d'une visite chez des amis de ma mère qui exploitaient une ferme, au prix d'un bras cassé par un coup d'aile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coraline
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Féminin
Balance Chèvre
Nombre de messages : 1623
Age : 73
Localisation : Hors du temps
Emploi : m'efforcer d'esquiver les contraintes
Loisirs : Lecture, écriture, internet, voyages...
Date d'inscription : 27/02/2010

MessageSujet: Re: Lettre H : Holgersson (Nils)   Dim 27 Fév - 8:48

Oui c'est un livre qui marque l'esprit d'un enfant. Je me souviens avoir été fascinée, à peu près au même âge que toi, par "le tour du monde de deux enfants" de G. Bruno. "
_________________
"Ce que tu penses de toi-même est plus important que ce que les autres en pensent."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://notabene.forumactif.com
Giles
Membre étranger


Masculin
Nombre de messages : 2238
Localisation :  
Emploi :  
Loisirs :  
Date d'inscription : 18/02/2011

MessageSujet: Re: Lettre H : Holgersson (Nils)   Dim 27 Fév - 8:58

Coraline a écrit:
"le tour du monde de deux enfants" de G. Bruno.
Le livre de Bruno et celui de Lagerlöf avaient le même but… l'unité du pays mais aussi l'enseignement de la géographie. Mais nous ne nous en rendions pas compte à cet âge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lettre H : Holgersson (Nils)   Dim 27 Fév - 12:24

Moi je me souviens du dessin animé. J'avais vraiment aimé.
Revenir en haut Aller en bas
Giles
Membre étranger


Masculin
Nombre de messages : 2238
Localisation :  
Emploi :  
Loisirs :  
Date d'inscription : 18/02/2011

MessageSujet: Re: Lettre H : Holgersson (Nils)   Dim 27 Fév - 21:32

Lydia a écrit:
Moi je me souviens du dessin animé. J'avais vraiment aimé.
C'est parce que tu es jeune. Dans mon enfance nous animions nous-mêmes les images « in our heads ». En imagination ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coraline
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Féminin
Balance Chèvre
Nombre de messages : 1623
Age : 73
Localisation : Hors du temps
Emploi : m'efforcer d'esquiver les contraintes
Loisirs : Lecture, écriture, internet, voyages...
Date d'inscription : 27/02/2010

MessageSujet: Re: Lettre H : Holgersson (Nils)   Dim 27 Fév - 23:07

J'ai souvent été déçue après avoir lu un livre et imaginé les personnages, les décors, etc..., en voyant l'adaptation au cinéma.
_________________
"Ce que tu penses de toi-même est plus important que ce que les autres en pensent."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://notabene.forumactif.com
Giles
Membre étranger


Masculin
Nombre de messages : 2238
Localisation :  
Emploi :  
Loisirs :  
Date d'inscription : 18/02/2011

MessageSujet: Re: Lettre H : Holgersson (Nils)   Lun 28 Fév - 1:17

Coraline a écrit:
J'ai souvent été déçue après avoir lu un livre et imaginé les personnages, les décors, etc., en voyant l'adaptation au cinéma.
Je pense que l'imaginaire est un monde très personnel et très complexe, aussi unique que les empreintes digitales, et donc que nous exprimons cette unicité lorsque nous construisons une image d'Alice d'après le texte de Carroll ou même une image d'une personne réelle comme George Sand ou Tristan Tzara et même si nous pouvons voir des photographies de ces personnes. Car forcément nous remplissons les éléments vides ; je veux dire que nous donnons une taille, un volume, une dynamique à George Sand : était-elle grande, petite, mince, ronde, vive, nerveuse, placide, etc. (ce que ne montre pas une photo). Alors quand on voit sa représentation dans le film de Diane Kurys (Les Enfants du siècle) sous les trait de Juliette Binoche, il est peu probable qu'elle corresponde avec celle que nous nous faisions. Et c'est sans doute encore plus vrai dans le cas d'Henri VIII (dans le feuilleton The Tudors de Michael Hirst) : Jonathan Rhys-Meyers n'a pas assez de volume…

Le contraire est aussi vrai : personne ne peut plus se représenter Hercule Poirot sous les traits d'un autre comédien que David Suchet ou Talleyrand sous les traits d'un autre que Claude Rich ! Notre imaginaire est « captif » dans ce cas. Est-ce votre avis ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coraline
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Féminin
Balance Chèvre
Nombre de messages : 1623
Age : 73
Localisation : Hors du temps
Emploi : m'efforcer d'esquiver les contraintes
Loisirs : Lecture, écriture, internet, voyages...
Date d'inscription : 27/02/2010

MessageSujet: Re: Lettre H : Holgersson (Nils)   Lun 28 Fév - 9:46

Effectivement, lorsque nous lisons, nous nous représentons le personnage en fonction de notre ressenti personnel. Lorsque celui-ci nous apparaît sous les traits d'un acteur, aussi bon soit-il, nous ne le "reconnaissons" pas et nous pouvons éprouver une sorte de frustration. Enfin, c'est ce qui se passe pour moi.
_________________
"Ce que tu penses de toi-même est plus important que ce que les autres en pensent."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://notabene.forumactif.com
charpentier hélène
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.


Féminin
Cancer Chien
Nombre de messages : 1461
Age : 71
Localisation : BINSON-ORQUIGNY 51700
Emploi : retraitée
Loisirs : lecture,écriture,chant choral, secrétariat association culturelle.
Date d'inscription : 11/07/2011

MessageSujet: Re: Lettre H : Holgersson (Nils)   Ven 25 Déc - 14:11

Selma Lagerlöf est une suédoise qui a obtenu le prix Nobel de littérature en 1906 ou 1907. Elle a été institutrice avant de devenir écrivain. Voir l'article de wikipédia qui lui est consacré pour se faire une idée.
J'ai découvert Le merveilleux voyage de Nils Holgersson à travers la Suède à l'âge de 21 ans, en flânant dans une librairie. C'était l'année où je recevais moi-même une formation d'institutrice.
Curieusement c'est la qualité littéraire de l'ouvrage qui m'avait séduite alors que j'aurais dû remarquer qu'il s'agit d'un ouvrage pédagogique commandé à l'écrivain mais qui ne fit pas l'unanimité auprès des enseignants à l'époque. La couverture avait retenu mon attention car je me souvenais d'un livre de lecture pour le cours moyen et le cours supérieur utilisé par mes deux frères aînés récemment décédés.
Ce livre de lecture, datant de 1930 avait pour titre : Jacques le poucet et Klapp la cigogne au pays de Françoise.
La couverture représentait un minuscule garçon accroché au cou d'une cigogne et survolant la France.
J'ai retrouvé ce livre sur internet et j'ai appris qu'il s'inspirait ouvertement du livre de Selma Lagerlöf puisque la préface le précise.
Le point de départ est identique. Un mauvais garnement qui ne respecte pas les animaux et rechigne à étudier et à aider ses parents est puni par un mauvais sort qui réduit considérablement sa taille et le voilà contraint d'affronter le monde par lui-même.

Nils Holgersson est un adolescent de 13 ou 14 ans en pleine crise d'opposition. Il est paresseux, désobéissant et ne pense qu'à taquiner méchamment les animaux de la ferme. Un dimanche de printemps ses parents lui demandent de lire un chapitre de la Bible, le temps qu'ils sont à la messe mais il s'endort car cela ne le passionne pas. Il est réveillé par un bruit suspect. C'est un tomte et il ne trouve rien de mieux que de l'attraper avec une épuisette pour le faire prisonnier et se moquer en refusant de le délivrer. Le tomte lui jette un sort et Nils en transformé en lutin.
Il sort dans la cour de la ferme et cette fois tous les animaux qu'il a fait souffrir se moquent de lui et le menacent. Précisons que son nouvel état lui permet de comprendre le langage des animaux.
C'est le printemps et les oies sauvages volent dans le ciel en direction de la Laponie. Elles invitent les oies domestiques à venir les rejoindre mais celle-ci refusent. Seul le jars Martin est tenté par l'aventure. Il a bien du mal à décoller. Nils s'accroche à son cou pour le retenir mais le jars parvient à rejoindre les oies et voilà Nils contraint d'effectuer le voyage qui ne sera pas de tout repos. Les épreuves ne manquent pas : la fatigue physique, le froid, la faim, les prédateurs comme le renard, la loutre ou la marte et même la nostalgie des humains et de la maison familiale. Malgré tout Nils s'en sort car il sauve la vie du jars puis la vie de la vieille Aka, chef de la troupe, maitresse femme protectrice au grand coeur. Nils parvient donc à se faire une place dans cette communauté qu'il protège grâce à sa ruse. Les animaux lui en sont reconnaissants et le protègent à leur tour.
Il est également motivé par son désir de découvrir la Laponie qui est sans doute un merveilleux pays. Au cours du voyage, il découvre la géographie physique de son pays, la flore, la faune et les lieux d'habitation tous liés à des légendes venant s'intercaler dans ce long récit et c'est ce que j'avais apprécié lors de ma première lecture.
Aujourd'hui, je suis toujours séduite par la part de l'imaginaire mais je m'aperçois que le réel et l'imaginaire sont indissociables et que chaque étape du voyage est une leçon de respect : respect des êtres humains, des animaux et de la nature, mais une leçon qui ne se présente pas comme une leçon de morale ennuyeuse. Selma Lagerlöf est une écologiste bien avant la lettre tout en restant une conteuse.
Nils est petit mais intérieurement il grandit à l'école de la vie et des épreuves.

Une série télévisée en dessin animé,que l'on trouve en DVD dans le commerce, présente Nils comme un petit garçon de 8 ou 9 ans. En fait c'est un adolescent. Une autre adaptation cinématographique le présente comme un adolescent aimé d'une camarade venant d'un milieu social différent et bien sûr les parents s'opposent à leur inclination. Les traductions plus ou moins fidèles et surtout plus ou moins élaguées sont nombreuses. La plus fidèle est celle des éditions Actes-Sud si j'en crois une universitaire suédoise.

Il va falloir que je me procure une carte de la Suède.
Il existe un autre écrivain suédois que j'aime beaucoup, c'est Astrid Lindgren mais ce sera pour une autre fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lettre H : Holgersson (Nils)   

Revenir en haut Aller en bas

Lettre H : Holgersson (Nils)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: AUTOUR DES LIVRES & DE LA LITTERATURE :: Archétypes & Personnages Marquants : Petit Dictionnaire -