Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Adieu Gloria - Megan Abbott

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Invité
Invité



MessageSujet: Adieu Gloria - Megan Abbott   Dim 13 Mar - 17:18

Texte retiré à la demande celle qui le citait : ----. Merci de votre compréhension.
Revenir en haut Aller en bas
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 58295
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: Adieu Gloria - Megan Abbott   Dim 21 Juin - 18:03



Queenpin
Traduction : Jean Esch


ISBN : 978-2253161509

Notre Opinion
Personnages


Citation :
[...] ... La première semaine, je fis de la voiture. Elle me confia les clefs d'une Impala bubbletop, et me donna les indications nécessaires pour aller sur un quai à Deacon City, puis, en fin de semaine, dans une série d'entrepôts, de l'autre côté de la frontière de l'Etat.

- "Si tu te fais arrêter," dit-elle, "explique-leur que tu rends visite à ta soeur à Titusville. Elle s'appelle Fern Waxman. S'ils veulent fouiller ta voiture, ce qui ne sera pas le cas si tu assures un minimum, tu n'auras qu'à dire : "Bien sûr, monsieur l'agent, mais je vais être en retard, et ma soeur vient juste d'accoucher."

Personne ne m'arrêta. Je surveillai ma vitesse pendant tout le trajet. Jamais de ma vie je n'ai conduit aussi prudemment.

J'ignorais ce que je livrais, en tous cas elle ne m'en disait rien.
A chaque fois que j'arrivais à destination, il y avait toujours deux ou trois types sur place. L'un d'eux me demandait les clefs, puis ouvrait le coffre. Jamais je ne l'ai ouvert, pas une seule fois.

Au début, la marchandise était déjà dans le coffre quand elle me remettait les clefs de la voiture. Une fois, je risquai un coup d'oeil au moment où les gars déchargeaient. Ils relevaient un double fond et en sortaient de petits sacs. Au bout de quelques virées, je pus voir un peu mieux de quoi il s'agissait : cartouches de cigarettes, médicaments fourrés dans de longs tubes. Une fois c'était des boîtes de caviar russe, d'autres fois des boîtes et des boîtes d'étoiles de David en pendentifs.

La deuxième semaine, je me rendis dans une banque, munie d'une pièce d'identité au nom de Coral Meeker, et je vidai un coffre-fort rempli de cailloux comme je n'en avais jamais vu : broches incrustées de gros saphirs, grappes de perles brillantes, une opale montée en bague grosse comme une balle de golfe. Ce jour-là, elle me fit emballer les bijoux dans un sac rempli de couches et de vêtements pour bébé "pour le nouveau-né de ma soeur." En d'autres occasions, j'utilisai le double fond. Une fois, elle me fit glisser une pile de passeports dans la doublure d'un d'attaché-case. Une autre fois, c'était je ne sais quelles devises étrangères compactées dans le sac d'un aspirateur tout neuf que j'apportais à cette fameuse soeur, la plus veinarde des soeurs de trois Etats.

Je procédais exactement comme elle le voulait. Bientôt elle vit que j'étais irréprochable et pas cruche. J'étais prête pour davantage. Je voulais davantage. ... [...]

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/

Adieu Gloria - Megan Abbott

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: AUTOUR DES LIVRES & DE LA LITTERATURE :: Incitation A La Lecture & Morceaux Choisis -