Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilPortailCalendrierÉvènementsGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

 

Shimazaki Tôson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65658
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

Shimazaki Tôson Vide
MessageSujet: Shimazaki Tôson   Shimazaki Tôson Icon_minitimeVen 25 Mar - 18:28

25 mars 1872, Magome-yuku - Actuelle Nakatsugawa - Préfecture de Gifu (Japon) : naissance de Shimazaki Haruki, dit Shimazaki Tôson, poète, nouvelliste & romancier.

Cette figure-maîtresse du Naturalisme japonais passa les neuf premières années de son existence dans l'une des soixante-neuf stations qui marquaient la route du Nakasendô, route très ancienne qui allait de Kyoto, l'ancienne capitale du pays, jusqu'à Edo (Tôkyô). Il évoquera ces années décisives bien souvent dans son oeuvre, notamment dans le très célèbre "Avant l'Aurore", qui raconte plus ou moins la vie de son père, Shimazaki Masaki, qui mourut fou alors que son fils n'avait que quatorze ans, le laissant à la charge d'amis de la famille. On notera que la soeur aînée de l'écrivain décèdera plus tard après avoir, elle aussi, souffert de forts troubles mentaux. Et Shimazaki lui-même se décrivait comme "d'une nature mélancolique (= dépressive) héritée de mes parents."

A dix-neuf ans, le jeune homme sort diplômé de l'Université Meiji Gakuin et, dès l'année suivante, commence à enseigner l'anglais à la Meiji Women's School. Inutile de préciser que la littérature le passionne depuis toujours. A cette époque, il est l'ami de l'essayiste et traducteur Baba Kochô et rejoint un groupe littéraire dont les membres s'expriment dans le magazine "Bungakukai." En parallèle, il publie des traductions d'auteurs anglais dans "Jogaku Zasshi / Le Magazine culturel féminin."

Le 16 mai 1894, la nouvelle du suicide de son ami, le poète & essayiste Kitamura Tokoku, qui manifestait depuis quelque temps des troubles de la personnalité, provoque chez Shimazaki un choc qui se répercutera dans son oeuvre.

Deux ans après, on le retrouve professeur à Sendai, dans le Nord du Japon. C'est là qu'il publie son premier recueil de vers, "Wakanashû / Collection de Jeunes Herbes" qui obtient un succès certain et lance sa carrière d'écrivain. La critique le reconnaît comme le créateur d'une nouvelle écriture poétique et comme l'une des figures essentielles du Romantisme Meiji. Néanmoins, à compter du début du nouveau siècle, Shimazaki se tourne vers la prose.

Son premier roman, "Hakai / La Rupture", sort en 1906. On le tient pour le premier roman naturaliste japonais.
Le livre raconte l'histoire d'un maître d'école qui, jusque pratiquement la fin de l'histoire, parvient à préserver le secret sur sa naissance : il appartient en effet à la classe des burakumin, descendants de sans-caste et de parias de l'Epoque féodale, considérés évidemment comme impurs et n'ayant pas le droit de se mêler aux autres. Tandis que le héros confie son histoire à son journal, ses enfants décèdent de maladie.

"La Rupture" sera suivi de "Haru / Printemps", deux ans plus tard. Le texte est cette fois-ci autobiographique et évoque avec tendresse les années de jeunesse auprès des jeunes écrivains du "Bungakukai."

De 1910 à 1911, paraît ce que l'on tient pour le chef-d'oeuvre de Shimazaki, "Ie / Famille", qui conte le déclin progressif de deux familles en province.


Avec "Shinsei / Nouvelle Vie", qui sort entre 1918 et 1919, Shimazaki provoque un véritable scandale. Le thème : les relations extra-conjugales de l'écrivain avec sa nièce, Komako, rendues encore plus scandaleuses par la connaissance qu'en avait le père de la jeune fille (le frère aîné de Shimazaki) et son parti pris de fermer les yeux. Lorsque la jeune fille se retrouve enceinte, son amant part pour la France afin d'éviter toute confrontation avec les membres de sa famille. Shimazaki cherche à se justifier en révélant que son propre père avait agi de même avec sa propre nièce et que, par conséquent, lui-même ne pouvait faire autrement que répéter l'inceste. Mais le public ne le suit absolument pas et le romancier se voit censuré tant en raison de son comportement que pour avoir osé le raconter par écrit, acte encore plus douteux puisqu'il suppose, dans ce contexte, la recherche d'un certain profit financier.

"Yoake mae / Avant l'Aurore"
, auquel Shimazaki s'attaque en 1929, est un roman historique sur la Restauration Meiji. Le héros, Aoyama Hanzô, est un double à peine voilé du père de l'auteur. Celui-ci, après avoir accueilli avec joie la Restauration comme la volonté directe de l'Empereur de rétablir les valeurs traditionnelles, termine sa vie dans l'amertume et le désenchantement. L'ouvrage paraîtra en feuilleton, de 1929 à 1935, dans le magazine "Chûô kôron" avant de sortir en deux volumes.

En 1943, Shimazaki donnera une "suite" à ce roman avec "Tôhô non Mon / La Porte Vers L'Orient." Mais le manuscrit demeurera inachevé puisque l'écrivain décède à Tôkyô, le 22 août de la même année. Son tombeau se trouve au temple de Jifuku-ji, à Ôiso, Préfecture de Kanagawa. Shimazaki Tôson Chapeau2
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges


Dernière édition par Masques de Venise le Ven 25 Mar - 18:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65658
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

Shimazaki Tôson Vide
MessageSujet: Re: Shimazaki Tôson   Shimazaki Tôson Icon_minitimeVen 25 Mar - 18:39

Shimazaki Tôson Shimaz10

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/

Shimazaki Tôson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: AUTOUR DES LIVRES & DE LA LITTERATURE :: L'Anniversaire du Jour -