Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  ÉvènementsÉvènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Antoine Volodine et ses hétéronymes (Lutz Bassman, Manuela Draeger, Elli Kronauer)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Eustrabirbéonne
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Féminin
Scorpion Chien
Nombre de messages : 1191
Age : 48
Localisation : Hauts-de-Seine
Emploi : Contrôleur du travail
Loisirs : Thé, sieste et ronronthérapie
Date d'inscription : 13/10/2009

MessageSujet: Antoine Volodine et ses hétéronymes (Lutz Bassman, Manuela Draeger, Elli Kronauer)   Ven 1 Avr - 21:22

En fait Antoine Volodine ne s'appelle pas vraiment Antoine Volodine, le public ne connaît pas son vrai nom. On ne sait pas non plus s'il est né en 1949 ou en 1950, à Lyon ou à Chalon-sur-Saône... Il a enseigné le russe et traduit des auteurs russes, notamment Alexandre Ikonnikov. Il a commencé à publier des récits de science-fiction dans la collection Présence du futur en 1985 (et non 1987 comme je l'écrivais ailleurs). Il constitue à lui tout seul un collectif d'auteurs : Antoine Volodine, Elli Kronauer, Manuela Draeger et le dernier venu,    Lutz Bassmann, inventeurs du post-exotisme. Elli Kronauer et Manuela Draeger étaient jusque là édité(e?)s par L'École des loisirs. Onze rêves de suie (chez L'Olivier) est donc la première œuvre que Manuela Draeger ait écrite spécialement pour les grandes personnes. On y retrouve certains éléments propres à la littérature enfantine - l'aïeule, les contes, les animaux qui parlent, les métamorphoses, le point de vue enfantin, mais le monde décrit est bien celui du collectif : futur post-apocalyptique, guerre civile intermittente... Les ogres sont tantôt des miliciens, tantôt des "bombes molles" exterminatrices, et les enfants durs, dignes et tristes n'ont pas d'autre source d'évasion que les aventures absurdes de l'éléphante Marta Ashkarot dans les contes de la Mémé Holgolde.

Qu'est-ce que le post-exotisme? d'après ce que j'ai pu déduire des ouvrages lus jusqu'ici (Des Anges mineurs, Nos animaux préférés, Écrivains par Antoine Volodine, Les aigles puent, défini comme "roman" mais qui contient aussi plusieurs "narrats", et Onze rêves de suie, autre "roman" dont la trame est régulièrement ponctuée par les contes de la Mémé Holgolde), ce mouvement a donné naissance à des œuvres de fiction situées dans un univers post-cataclysmique et dans une temporalité non définie, qu'on aimerait être un futur lointain, le plus lointain possible - mais qui évoque tout autant le passé proche ou le présent, quand ce présent a nom Bagdad, Kaboul ou Port-au-Prince. Ainsi Onze rêves de suie se situe après la chute de la "seconde Union soviétique" (la première, oeuvre d'un "petit chauve" dont tout le monde a oublié le nom, remonte à sept ou huit cents ans, allez savoir).Le temps de Des anges mineurs est lui aussi un futur indéfini, où l'humanité a presque disparu, mais sans que l'on sache si cette disparition est le fruit d'un désastre politique ou naturel ou la conséquence de l'évolution. En revanche, les premières pages de Les aigles puent, que j'ai lu quelques jours après les désastres successifs qui ont frappé le Japon, acquièrent aujourd'hui une étrange résonance, d'autant plus que l'œuvre ne s'inscrit dans aucune temporalité explicite.

La forme adoptée est propre à l'auteur, je veux dire aux auteurs : elle n'est pas exclusivement romanesque, même dans les romans, et il ne s'agit pas exactement de nouvelles, mais de "narrats", d'"entrevoûtes" et de "shaggas".

Volodine  définit le narrat sur la quatre de couv' de Des anges mineurs, qui inaugurait le genre en 1999 : "J'appelle narrats des textes post-exotiques à cent pour cent, j'appelle narrats des instantanés romanesques qui fixent une situation, des émotions, un conflit vibrant entre mémoire et réalité, entre imaginaire et souvenir. C'est une séquence poétique à partir de quoi toute rêverie est possible, pour les interprètes de l'action comme pour les lecteurs."
Les entrevoûtes sont selon le site Ombres blanches "des nouvelles qui sont mises en rapport les unes avec les autres". Le Mag' Litt' précise qu'elles s'apparentent à une "forme romane construite comme une voûte de sept pierres de taille dont la quatrième est la clef".C'est cette forme qui est à l'œuvre dans Nos animaux préférés.
Quant aux shaggas, dont je crois avoir trouvé quelques exemples dans Les aigles puent ("Ici a brûlé Maryama Koum", "Cendres (7)"), il s'agit, toujours selon Ombres Blanches, de "très beaux poèmes énigmatiques sur la vie des poissons et sur l'ennui et les frustrations d'un harem, dans une tonalité de Mille et une nuits. Dans un commentaire, assez ingénieux, l'auteur explique son fonctionnement poétique, qui est à la fois moins rigide et moins arbitraire qu'il ne semble."
Écrivains, Les aigles puent et Onze rêves de suie sont quant à eux des "romans", mais restent en réalité fidèles aux genres inventés par les auteurs (Écrivains est composé de narrats, et  les propos de Linda Woo dans "Discours aux nomades et aux morts" s'apparentent à une shagga).

On trouve dans ces œuvres une sobriété de style qui ne fait pas obstacle à un lyrisme plein de douceur, d'où ma légère déception quand j'ai trouvé çà et là des adjectifs un peu faciles dans Les aigles puent (mais bon, c'est quand même pas de l'Angot!). La construction, est aussi savante que subtile. Dans Des anges mineurs, elle est tout simplement à couper le souffle, d'autant plus qu'elle ne s'impose à l'esprit que très lentement. Auprès de cela Écrits fantômes de David Mitchell a l'air bricolé (mais que cela ne vous dissuade pas de lire ce très bon roman).

Le collectif puise une bonne part de son inspiration dans le bouddhisme et, surtout, le chamanisme. On songe par ailleurs à Kafka, bien entendu, mais aussi à Chalamov, sans doute en raison du goût des auteurs pour les paysages sibériens, tibétains et mongols (quand il ne s'agit pas de villes dévastées où toute forme de vie a été réduite en goudron), et sa tendresse pour une humanité à la dérive, misérable, digne, solidaire ou révoltée. Ces œuvres sont aussi difficiles à raconter que celles de Kundera (j'aime de moins en moins les livres et les films qui se racontent facilement). On ne peut que dire : lisez donc ça. Des anges mineurs me semble à la fois l'œuvre la plus caractéristique et la plus abordable.
_________________
"Let the blow fall soon or late,
Let what will be o'er me;
Give the face of earth around,
And the road before me.
Wealth I ask not, hope, nor love,
Nor a friend to know me.
All I ask, the heaven above
And the road below me.


Dernière édition par Eustrabirbéonne le Ven 31 Oct - 15:06, édité 23 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.librarything.fr/home/Eustrabirbeonne
Eustrabirbéonne
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Féminin
Scorpion Chien
Nombre de messages : 1191
Age : 48
Localisation : Hauts-de-Seine
Emploi : Contrôleur du travail
Loisirs : Thé, sieste et ronronthérapie
Date d'inscription : 13/10/2009

MessageSujet: Re: Antoine Volodine et ses hétéronymes (Lutz Bassman, Manuela Draeger, Elli Kronauer)   Ven 1 Avr - 22:15



Une intéressante biographie de l'auteur.

Bibliographie :

Livres publiés sous le nom d’Antoine Volodine

Biographie comparée de Jorian Murgrave. Denoël (Présence du futur), 1985.
Un Navire de nulle part : roman. Denoël (Présence du futur), 1986.
Rituel du mépris, variante Moldscher : roman. Denoël (Présence du futur), 1986.
Des Enfers fabuleux : roman. Denoël (Présence du futur), 1988.
Alto solo. : Minuit, 1991.
Le nom des singes. Minuit, 1994.
Le port intérieur. Minuit, 1996.
Nuit blanche en Balkhyrie : roman. Gallimard, 1997.
Le post-exotisme en dix leçons, leçon onze. Gallimard, 1998.
Vue sur l'ossuaire : romånce. Gallimard, 1997.
Des anges mineurs : narrats. Seuil, 1999.
Dondog : roman. Seuil, 2002.
Bardo or not Bardo : roman. Seuil (Fiction & Cie), 2004.
Nos animaux préférés : entrevoûtes. Seuil (Fiction & Cie), 2006.
Songes de Mevlido : roman. Paris : Seuil (Fiction & Cie), 2007.
Macau. Seuil (Fiction & Cie), 2009.
Ecrivains : roman. Seuil (Fiction & Cie), 2010

Livres publiés sous le nom de Manuela Draeger :

Au nord des gloutons. École des loisirs, 2002.
Pendant la boule bleue. École des loisirs, 2002.
Le deuxième Mickey. École des loisirs, 2003.
Nos bébés-pélicans. École des loisirs, 2003.
La course au kwak. École des loisirs, 2004.
L'arrestation de la grande Mimille. École des loisirs, 2007.
Belle-Méduse. École des loisirs, 2008.
Un œuf dans la foule. École des loisirs, 2008.
Le radeau de la sardine. École des loisirs, 2009.
Onze rêves de suie. L'Olivier, 2010

Livres publiés sous le nom de Lutz Bassman :

Haïkus de prison. Verdier, 2008.
Avec les moines-soldats : entrevoûtes. Verdier, 2008.
Les aigles puent : roman. Verdier, 2010

Livres publiés sous le nom d'Elli Kronauer :

Ilia Mouromietz et le rossignol brigand : bylines. École des loisirs, 1999.
Aliocha Popovitch et la rivière Saphrate : bylines. École des loisirs, 2000.
Sadko et le tsar des toutes les mers océanes : bylines. École des loisirs, 2000
Soukmane fils de Soukmane et les fleurs écarlates : bylines. École des loisirs, 2000.
Mikhaïlo Potyk et Mariya la très-blanche mouette : byline. École des loisirs, 2001.
Aliocha Popovitch et la rivière Saphrate : bylines. École des loisirs, 2002.

_________________
"Let the blow fall soon or late,
Let what will be o'er me;
Give the face of earth around,
And the road before me.
Wealth I ask not, hope, nor love,
Nor a friend to know me.
All I ask, the heaven above
And the road below me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.librarything.fr/home/Eustrabirbeonne

Antoine Volodine et ses hétéronymes (Lutz Bassman, Manuela Draeger, Elli Kronauer)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: MODESTE PANORAMA DE LA LITTERATURE :: Littérature Française et Francophone -