Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Pour Vous Y Retrouver Un Peu En Poésie Japonaise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 60538
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Pour Vous Y Retrouver Un Peu En Poésie Japonaise   Ven 8 Avr - 18:37

Le waka (ou yamato uta) :

Désignait à l'origine plusieurs formes de poèmes : le bussokusekika, le sedoka, le katauta, le chôka et le tanka.

Les trois premières formes tombèrent en désuétude au début de l'Ere Heian, laquelle va de 794 et s'achève en 1185. La forme chôka (= littéralement "poème long") devait péricliter à l'ère suivante (l'Ere Kamakura). Seul demeura le tanka (= littéralement "poème court") que le mot "waka" finit par désigner exclusivement au point que les deux termes sont souvent utilisés, dans leur acception moderne, comme des synonymes.

Le tanka :

Considéré au Japon, même de nos jours, comme la plus haute forme d'expression littéraire, le tanka est un poème sans rimes, de trente-et-une syllabes réparties en cinq lignes. Il se compose de deux parties :

1) un tercet de dix-sept pieds, d'une structure 5-7-5 (qui, isolé, deviendra plus tard le haiku), désigné sous le terme kami-no-ku et peignant en général une image naturelle ;

2) un distique de quatorze pieds, d'une structure 7-7, dénommée shimo-no-ku et exprimant des sentiments humains liés au tercet précédent.

On notera que le distique peut précéder le tercet. On notera également qu'il est interdit d'utiliser dans un tanka des mots d'origine chinoise.

L'art du tanka était réservé à l'aristocratie et toute personne de classe inférieure qui était surprise à s'y exercer était condamnée à mort. Cela explique le succès du haiku, que l'on peut considérer comme le descendant populaire du tanka.

Exemple de tanka (la traduction ne respecte pas toujours le nombre de pieds) par Ichihara :

Les arbres eux‑mêmes
Qui, pourtant ne demandent rien,
Ont frères et sœurs.
Quelle tristesse est la mienne
De n'être qu'un enfant unique !

Et voici un exemple de tanka écrit par un Occidental, Markus Hodiger :

Le chant de l'horloge
se mêle au chant des aiguilles.
Mina, tricotant,
est assise à la fenêtre,
dans son regard les saisons.

Le haiku (ou hai-kai) :

Imaginé par Matsuo Bashô, le haiku est bien le fils du tanka mais se découpe en mores (un découpage des sons plus affiné que celui par syllabes). Au tout début, on y distinguait un hokku de dix-sept mores et un verset de quatorze mores. Bashô isola le hokku et celui-ci devint le haiku.

Le haiku est un petit poème très bref visant à exprimer de la manière la plus poétique l'évanescence des choses. Les mores se regroupent dans une structure 5-7-5 et, en japonais, se répartissent sur une seule ligne verticale. Le haiku doit donner une indication de saison avec le kigo (ou mot de saison) et comporter une césure (ou kireji). Sinon, ce n'est plus un haiku mais un moki.

Les Occidentaux ont eux aussi cherché à créer des haikus. Malheureusement, la notion de mores n'est connue chez nous qu'en matière de linguistique pure. C'est dire les difficultés rencontrées à restituer, par exemple en français, l'art du haiku.

Il nous reste les traductions du japonais comme celle-ci, d'un haiku deBashô :

La vieille mare,
Une grenouille saute,
Le bruit de l'eau.


NB : bien entendu, il ne s'agit ici que des définitions de base : de nombreuses transgressions existent dans l'un et l'autre cas.
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pour Vous Y Retrouver Un Peu En Poésie Japonaise   Sam 9 Avr - 18:12

Je ne connaissais que le haiku. J'ai vraiment de très grosses lacunes en littérature asiatique !
Revenir en haut Aller en bas
Itsumo-yo
Littérophage Notabéniste Avec Mention.
Littérophage Notabéniste Avec Mention.
avatar

Masculin
Sagittaire Dragon
Nombre de messages : 384
Age : 53
Localisation : Paris
Emploi : Tuteur-enseignant et guide-conférencier
Loisirs : voyages, lecture, art, manga, histoire
Date d'inscription : 20/12/2010

MessageSujet: Re: Pour Vous Y Retrouver Un Peu En Poésie Japonaise   Dim 10 Avr - 10:10

Ne culpabilise surtout pas, Lydia, moi aussi, je déborde de lagunes (comme on dit à Venise), alors que le Japon, je connais bien !
Il est vrai que je ne m'intéresse pas énormément à sa littérature.
En revanche j'ai un ami poète français qui a publié des haiku en s'efforçant de respecter le rythme, voire de créer des rimes ou assonances, et il est fort, le bougre ! je vais tenter d'en retrouver - je l'ai un peu perdu de vue, il habite loin de chez moi. Il s'appelle Roland Halbert et mérite d'être plus connu.
La mère japonaise d'un ami est une poétesse de tanka reconnue au Japon. Il faut dire que là-bas de nombreuses revues en publient et se vendent assez bien, donc se faire un nom et vivre de sa plume de poète n'est point du tout de l'ordre de l'héroïsme acrobatique qui caractérise la vie de Roland (lequel refuse tout autre travail).
_________________
C'est seulement comme phénomène esthétique que peuvent se justifier l'existence et le monde. (Nietzsche)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pour Vous Y Retrouver Un Peu En Poésie Japonaise   Dim 10 Avr - 12:23

Itsumo-yo a écrit:
je déborde de lagunes (comme on dit à Venise)


Itsumo-yo a écrit:
Ne culpabilise surtout pas, Lydia

Merci, c'est gentil. Mais il est vrai que j'ai beaucoup beaucoup de mal avec la littérature asiatique et africaine. Allez savoir pourquoi ? Peut-être le dépaysement, les noms etc...
Revenir en haut Aller en bas
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 60538
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: Pour Vous Y Retrouver Un Peu En Poésie Japonaise   Jeu 23 Juin - 19:37

Le senryû ressemble au haïku. Il se compose de trois lignes de dix-sept syllabes. Mais, à la différence du haïku, le senryû prend pour thème les faiblesses humaines et non la nature. Il est très souvent beaucoup plus cynique, voire satirique. En voici un exemple :

dorobō wo
toraete mireba
wagako nari

C'est-à-dire :

En attrapant
Le voleur,
C'était mon propre fils.

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pour Vous Y Retrouver Un Peu En Poésie Japonaise   

Revenir en haut Aller en bas

Pour Vous Y Retrouver Un Peu En Poésie Japonaise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: INTERMEDE ARTISTIQUE, MUSICAL ... SAUPOUDRE DE POESIE :: Le Cercle des Poètes -