Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

La "peste des lapins"...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7375
Age : 69
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: La "peste des lapins"...   Lun 18 Avr - 20:26

Autour de ma maison, dans mon jardin à Tartas, je suis envahi de lapins ! Depuis trois mois ! Y'en a des centaines aux alentours et dans la région, d'ailleurs... qui galopent partout, le soir, et le matin et même dans la journée...
Ma voisine Yvette me dit qu'elle en a trouvé 2 ou 3 de crevés, près de chez elle, étendus par terre... "ils ont la maladie" (la myxomatose) qu'elle a dit !
Ces lapins, c'est une calamité! Ils me bouffent mes oignons, toutes les feuilles qui dépassent des légumes, ils font des trous partout... J'arrivais pas à trouver le moyen de m'en débarrasser.
La nature "fait bien les choses"... La myxomatose... Comme en été 2004 où l'on en trouvait des crevés partout, dans les maïs, dans les chemins, dans les jardins, autour des maisons... Et même des agonisants qu'il fallait achever à coups de bâton pour abréger leur souffrance... Car cette "peste des lapins" c'est une horreur !
Je n'ai jamais fait de "fixation émotive et affective" pour les animaux "hyper prolifiques" ! (en particulier pour les lapins)... Mais la nature d'un côté "régule" (et assure l'existence d'un équilibre)... et d'un autre côté la nature donne les moyens aux êtres vivants d'assurer leur survie, de perpétuer leur espèce... du moins durant un certain temps... Par exemple, des portées de dix ou douze, c'est parce qu'il y a un fort taux de mortalité et beaucoup de prédateurs...
Il y aura donc des survivants, cette fois ci encore, à la "peste des lapins" ! Et durant deux ou trois ans, ils seront un peu moins nombreux à galoper partout et à bouffer les feuilles d'oignons et de carottes et de choux...




_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Eustrabirbéonne
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Féminin
Scorpion Chien
Nombre de messages : 1191
Age : 47
Localisation : Hauts-de-Seine
Emploi : Contrôleur du travail
Loisirs : Thé, sieste et ronronthérapie
Date d'inscription : 13/10/2009

MessageSujet: Re: La "peste des lapins"...   Lun 18 Avr - 21:35

L'année dernière vers le mois de mars il y en avait des quantités dans le square au milieu du rond-point de la porte Maillot. À mon avis ils n'étaient pas venus là tout seuls, j'en ai vu de noirs (dommage, j'ai effacé les photos) ... Et puis cette année plus un seul. La myxomatose, pour les empêcher de tondre à ras le square (ce qui était déjà fait)? Le milieu naturel pas franchement hospitalier, avec de tous côtés une circulation démente? La surpopulation? Un riverain de Neuilly friand de civet?

On commence à voir des choses intéressantes dans la banlieue ouest : je suis certaine d'avoir aperçu à l'automne 2009, toujours à Maillot, une grive litorne. Et un jour de printemps une collègue est venue me chercher dans mon bureau (nous travaillons à Nanterre) en m'annonçant qu'un bel oiseau vert s'était posé sur la pelouse devant sa fenêtre. J'ai accouru : un pivert! (euh non, pas celui-là...) (un mâle : moustache rouge cerclée de noir. La moustache de la femelle est toute noire). En effet, depuis quelques jours j'entendais des ricanements qui ne trompaient pas.
Depuis quelques années je vois s'aventurer en ville des geais, espèce d'ordinaire assez farouche. Un ami qui habite un pavillon à quelques centaines de mètres de chez moi surprend régulièrement des fouines dans son grenier. J'ai vu à l'automne dernier un jeune héron cendré à côté de l'hippodrome de Longchamp, à quelques mètres de la circulation. Mon père m'assure que lorsqu'il était petit, dans les années 50, on n'en voyait plus. Nous avons une maison à deux kilomètres du village où il a grandi, j'y vais très souvent, et presque à chaque fois je vois au moins un héron.

J'ai appris récemment par les actualités régionales que des faucons pèlerins nichent dans les tours HLM de Choisy-le-Roi! Ça peut représenter une excellente solution, écologique et spectaculaire, aux problèmes posés par les lapins...
_________________
"Let the blow fall soon or late,
Let what will be o'er me;
Give the face of earth around,
And the road before me.
Wealth I ask not, hope, nor love,
Nor a friend to know me.
All I ask, the heaven above
And the road below me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.librarything.fr/home/Eustrabirbeonne

La "peste des lapins"...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: AUTOUR DES LIVRES & DE LA LITTERATURE :: Bavardages Divers & Lecturama du Mois -