Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  ÉvènementsÉvènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Images et photos, anecdotes, souvenirs et environnement Yugcibien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24, 25  Suivant
Auteur Message
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7934
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Images et photos, anecdotes, souvenirs et environnement Yugcibien   Jeu 12 Mar - 8:25


... Ma mère, âgée de 24 ans, en 1948 l'année de ma naissance... Lorsque j'ouvris les yeux le vendredi 9 janvier 1948 vers 1h 30 de l'après midi, c'est la première image qui s'est offerte à mes yeux, le visage de ma mère... On comprend que dès ce moment là, j'ai été amoureux de la Féminité, en effet à la vue d'un tel visage... !


_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7934
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Images et photos, anecdotes, souvenirs et environnement Yugcibien   Jeu 12 Mar - 8:29



... A Fiménil, village Vosgien près de Bruyères, en août 1980, ma grand mère Suzanne Abadie donnant le biberon à mon fils né le 3 juin 1980...


_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7934
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Images et photos, anecdotes, souvenirs et environnement Yugcibien   Jeu 12 Mar - 8:38


... A droite en noir et blanc, ma grand mère Suzanne Abadie âgée d'une soixantaine d'années... "Papé" (Georges Abadie) de 5 ans plus âgé que sa femme... était "jaloux comme un pou"... Il est vrai que "Mamy" "veillait au grain" (mais qu'en fait elle n'a jamais eu trop de mal à veiller au grain, car les "incartades de jeunesse" de "Papé" ont cessé net, net/net/net, dès les fiançailles ! )

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7934
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Images et photos, anecdotes, souvenirs et environnement Yugcibien   Jeu 12 Mar - 9:25

... Petite anecdote :

Un jour, bien avant mon mariage, ma grand mère me confia ceci :

Si une femme veut garder un homme ça suffit pas qu'elle lui fasse de bons petits plats, il faut aussi qu'elle lui fasse "ces choses qu'un homme veut qu'une femme lui fasse"...
Pour ainsi dire, ma grand mère à son mariage à 19 ans, était "une véritable oie blanche" dans le plein sens du terme... Prude, pure, enfin la "vraie/vraie jeune fille" (rire)... Et elle l'est demeurée sa vie durant... MAIS, d'un réalisme aussi cocasse et pragmatique que légendaire, elle fut, disons, pour mon grand père, "l'épouse qu'il lui fallait"... Il est vrai que ma grand mère avait à sa manière une "grandeur d'âme" et une "compréhension" tout à fait "à la hauteur" des sentiments qu'elle nourrissait à l'égard de mon grand père... et que "ces choses là", elle les faisait d'un amour "non feint"...
_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7934
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Images et photos, anecdotes, souvenirs et environnement Yugcibien   Dim 29 Mar - 21:33


... Ce sont des visages qui se dandinent au vent... Et c'est bien plus joli que des culs qui se dandinent en discothèque... ou dans les QG des partis politiques qui pavoisent et se gargarisent de leur succès...
Soit dit en passant : ridicule ces tortillages de cul au rythme d'une musique boum/boum, et les mains levées en claquant des doigts !
_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7934
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Images et photos, anecdotes, souvenirs et environnement Yugcibien   Lun 11 Mai - 18:00



... Cette maison, située au début de l'avenue de la Chalosse, qui précède la route d'Audon à Tartas, où je demeure au 186 ; était en 1960 la maison où habitait monsieur Vérot, un vieil instituteur en retraite qui de temps à autre, donnait des leçons particulières à des élèves d'école primaire durant les vacances d'été.
Cet été là, en 1960, je sortais d'une sixième A2 du lycée Duveyrier de Blida (Algérie) et j'étais en vacances d'été chez mes grands parents maternels à Tartas.
Sur le bulletin scolaire du 3ème trimestre c'était marqué : "passage en 5ème sous réserve d'un examen de passage en Mathématiques"... En effet, j'avais eu 1 sur 40 (0,5 sur 20) en composition de mathématiques du 3ème trimestre (lequel 3ème trimestre comptait double pour la moyenne générale)...
Ma grand mère me fit prendre cet été 1960 en juillet et en août, trois fois par semaine, des leçons particulières de maths chez ce vieux monsieur Vérot.
Les leçons avaient lieu de 3h à 5h de l'après midi. Je me rendais donc, chez ce vieux monsieur Vérot, un homme seul qui n'avait jamais été marié, qui devait à l'époque avoir dans les 70 ans peut-être 75, vivait avec sa très/très vieille maman en chaise à roulettes et impotente, dans ce logement étroit, sans confort, très "début du siècle", avec les cabinets au fond d'une cour arrière. Monsieur Vérot me donnait la leçon dans une sorte de vestibule faisant office de salle de séjour, en fait le couloir d'entrée de la maison aménagé autant en bureau qu'en pièce d'accueil et de séjour. Il faisait très sombre, les murs étaient sales et noirs, il y avait de la poussière et des toiles d'araignée partout, et le bureau était encombré de toutes sortes de vieux journaux et d'objets divers en désordre et de tas de papiers...
Ce "vieux monsieur Vérot" était chez lui, du matin au soir, vêtu d'une vieille blouse grise froissée rapiécée par endroits, d'un béret noir sur sa tête, une tête un peu triangulaire, un visage émacié et creusé de sillons et parcouru de rides, les yeux noirs et sans éclat, les paupières affaissées. Visiblement il ne prenait pas soin de sa personne, sous sa blouse l'on devinait un vieux costume informe et râpé, il était de surcroît en pantoufles couvertes de poussière et percées au niveau du gros orteil... Il ne sortait de chez lui que pour aller chercher son pain et quelques provisions chez l'épicier du coin de la rue, et son journal... Il quittait tout de même sa blouse grise pour sortir, mais on le voyait dans son vieux costume élimé informe et froissé, son béret sur la tête et courbé, son regard dans ses chaussures...
C'était pour le jeune garçon de 12 ans "vrai et digne fils de sa mère", sensible, rêveur et romantique et jamais mal fringué, cette leçon d'après midi d'été à chaque fois "une rude, très rude épreuve"... D'autant plus que Monsieur Vérot, penché au dessus de mon épaule, avait "une haleine d'enfer" et que l'on voyait dans sa bouche de gros chicots, des dents horriblement gâtées... Une infection !
Il me faisait faire de ces "problèmes dits de supposition" (très ardus), problèmes que l'on résout par l'algèbre par une mise en équation à une inconnue mais seulement en classe de 4ème... Quel cauchemar pour moi, ces problèmes de supposition !

Résultat de cette "affaire" : je passai au lycée de Blida, le 29 septembre 1960, l'examen de passage : deux problèmes dont le second était un problème de supposition. Je réussis le premier mais pas complètement, je séchai complètement sur le second. 8 sur 20, je dus redoubler ma 6ème...

... En 2015 la maison de monsieur Vérot est toujours telle qu'elle était en 1960... Inhabitée, encore plus décrépie il va sans dire !
_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7934
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Images et photos, anecdotes, souvenirs et environnement Yugcibien   Lun 11 Mai - 20:09

... Cette année là en 6ème A2 au lycée Duveyrier de Blida, année scolaire 1959/1960, j'avais comme prof de maths Monsieur Canarelli, un Corse, très "matcho" très dédaigneux, "qui se prenait pas pour une merde" et qui portait chaque jour un costard différent, toujours de couleur claire, et "du grand faiseur"... Il avait un visage buriné, tel un acteur de ciné à la mode et célèbre, il draguait toutes les jolies femmes et il avait d'ailleurs "fait du plat" à ma mère... qui détestait ses "façons", sa faconde, son côté "matcho"...
Au 1er trimestre j'avais eu 5/20, au second 9/20 (avec comme mention sur le bulletin "quelques progrès") mais... au 3ème trimestre, catastrophe, 0,5/20 avec cette appréciation verbale de Monsieur Canarelli, accompagnée d'un sourire de condescendance "un demi sur vingt, pour le prix du papier" !
Vanon, mon copain et voisin de banc, qui lui, avait eu 14/20, avait voulu me passer discrètement son brouillon pendant la compo... Mais j'ai renoncé et préférer "plonger" sachant ce que je risquais...
Nous étions 37 dans la classe cette année là, je fus donc pour cette compo de maths, 37 ème et dernier (l'avant dernier avait eu 4/20)...

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7934
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Images et photos, anecdotes, souvenirs et environnement Yugcibien   Lun 11 Mai - 20:36

...Tant que j'y suis, et ce sera mon dernier mot pour ce soir... Cette année là au 1 er trimestre en Français (rédaction) j'avais eu 6/20...
Le sujet "vous accompagnez votre mère au marché, racontez"...
J'avais comme prof (lettres, français, latin, histoire géo) Monsieur Ramain (un "fumiste", un Grenoblois, un fan de moto)...
Il annonce, résultat de la compo : premier 11/20, Pion ; second 10/20, Person ; troisième 9/20, Mouloud...
Ils étaient ensuite une dizaine d'eaxequo avec 8/20 et à peu près autant, avec 7/20... Je venais 26ème sur 37 avec 6/20...
C'est la seule fois que j'ai eu une mauvaise note en Français dans toute ma scolarité. Au second trimestre, j'étais second avec 12, et au 3ème j'étais 3ème avec 11...
Tout "fumiste" qu'il était, ce monsieur Ramain, il "notait sec" !
Le sujet, ce jour là, m'avait peu inspiré ! Je trouvais "idiot", "bateau", fadasse, de raconter un accompagnement au marché avec maman... D'ailleurs, quand effectivement je venais avec maman au marché, je n'avais d'yeux que pour la robe chic et le joli visage et les jolies jambes de maman, ce qui m'émerveillait bien plus que des potirons, des navets, des patates et des haricots verts...

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7934
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Ce 18 mai ...   Lun 18 Mai - 14:24

... C'est, ce 18 mai, l'anniversaire de l'une de... "mes deux petites fées", Marie José Ferey, qui fut durant 23 années l'une de mes collègues (et amies) de la poste de Bruyères dans les Vosges... Elle est née en effet le 18 mai 1954... Depuis 2013, elle n'est plus au guichet de la poste de Bruyères, et quand je suis dans les Vosges, je la rencontre de temps à autre, dans une rue de Bruyères, au Leclerc... Elle "n'a pas pris une ride" en dépit de toutes ces années qui ont défilé... Son mari, Francis, était caissier à la Poste de Bruyères, mais il a terminé sa "carrière" à la Poste en tant que "facteur chef" distribuant le courrier dans cette "bonne ville de Bruyères"... Jusqu'en 2014 je crois (il est lui aussi maintenant à la retraite)...
Ils ont deux filles maintenant de jeunes femmes, Emilie et Marie... Et il y a toujours eu un minou dans leur maison située non loin de la Poste...
Francis et Marie José, "aux dernières nouvelles" n'avaient pas internet... (peut-être que si, à présent)... Toujours est-il que je ne puis souhaiter à Marie José, son anniversaire, par "courriel" (mail)... Et je n'ose pas, étant en ce moment même dans les Vosges, lui envoyer une carte d'anniversaire par "Sidi El Factor"...
Mais chaque année, inévitablement, le 18 mai, je ne puis que penser à elle, la revoyant, à son guichet de la poste, alors que, depuis octobre 1989, "j'officiais" tous les matins, dans mon bureau vitré de conseiller financier...
Marie José et Françoise, étaient "mes deux petites fées" et je les adorais... Il ne se passait pas un seul jour sans qu'à un moment ou un autre, il y eût matière à quelque fou rire...
Lorsque, en 2005, le 12 janvier, je quittais la poste de Saint Julien en Born dans les Landes (j'avais terminé ma "carrière" à la poste, dans les Landes, de 1999 à 2005)... J'écrivis à Marie José cette lettre que voici :

A Marie José FEREY, guichetière à la poste de Bruyères dans les Vosges, le 10 janvier 2005                                                            

Bien que je t’adresse cette lettre à toi personnellement, je t’autorise et même je te suggère de la faire lire à tous ceux qui parmi vous sont encore présents à la poste de Bruyères, et qui m’ont connu.
L’estime que j’ai pour toi n’est d’ailleurs je crois bien, un secret pour personne.
Voilà…
Le 12 janvier 2005, un mercredi, sera pour moi le dernier jour de mon activité professionnelle. Il va sans dire que je fête cet évènement en « grande pompe » avec d’une part mes collègues de la poste de Saint Julien en Born, bureau dans lequel j’ai travaillé durant les 3 derniers mois, et d’autre part quelques uns de mes collègues brigadiers EAR du groupement Landes Océanes.
Le 12 janvier étant mon ultime jour de travail, c’est seulement le 14 que je fais la fête… toute la journée.
A ce niveau là, je n’en serai plus à une journée près…
Le 12 janvier n’est pas pour moi une date ordinaire, loin s’en faut !
C’est en effet ce jour là qu’en l’année 1977 tu fis ton entrée à la poste de Bruyères, venant je crois de Paris 61 si mes souvenirs sont exacts.
Une petite Vosgienne enfin revenue dans sa vallée de la Mortagne.
Je te revois encore ce 12 janvier 1977 dans une robe rouge, avec un grand imper blanc.
J’étais à la « cabine financière ». Au moment de la rentrée des facteurs. Y’en a même un parmi eux, peut-être était-ce Michel Douche, qui a dit «  voilà le petit chaperon rouge ».
Te voyant donc débarquer ainsi, alors que ton arrivée était annoncée depuis au moins 15 jours, j’en étais quelque peu ému. Et c’est bien normal : la féminité m’ a toujours émerveillé depuis ma plus tendre enfance. Soit dit en passant selon une expression de moi qui a fait long feu déjà, merci pour toutes ces « piqûres d’héroïne dans la veine à vif sans les effets secondaires dévastateurs »… Ces piqûres qui m’ont convaincu que le paradis existait déjà sur Terre avant d’exister dans le ciel.
Bien des années plus tard, un jour d’été au guichet, tu devais être en vacances, des gens qui te connaissaient bien m’ont parlé de toi, évoqué cette gentillesse, cette délicatesse, cette discrétion qui te caractérisent particulièrement.
J’ajouterai pour ma part «  une certaine élégance dans une merveilleuse et authentique simplicité ». Quoi que je puisse dire aussi ( mais ce n’est pas trop grave ) : « une réserve et une mesure en toutes choses qui confine parfois à une certaine froideur portant ombrage à ce meilleur de toi-même à nul autre pareil ».
Le vendredi 14 janvier de cette année 2005 rappelle à mon souvenir ce même 14 janvier 1999 lorsqu’à la poste de Bruyères je fêtais mon départ… En compagnie de mes « petites fées », toi et Françoise à mes côtés et devant mes nombreux copains des Vosges, sans compter quelques « clients » que j’avais invités. Le conseiller financier que j’avais été neuf ans durant, dont quatre sans cravate, et qui se déplaçait à vélo, avait fini par avoir une « grosse cote » auprès des dames et demoiselles, naturellement bien conseillées pour leurs placements.


... A l'époque, je veux dire dans ces années, toutes ces années que j'ai passées à la Poste de Bruyères, comme agent de guichet, de courrier, de cabine financière puis comme conseiller financier, le bruit courait (une rumeur, mais c'était, disons, une rumeur qui ne convainquait personne dans le "mauvais sens" de cette rumeur) que j'étais amoureux de Marie José... Mais en effet, et là ce n'était un secret pour personne, et à vrai dire... Je n'étais que "souverainement émerveillé" tel un gosse de six ans ému par le visage et le sourire de sa première maîtresse d'école... "ça s'arrêtait là" on va dire... Mais c'était cependant un émerveillement à la mesure d'une "piqûre d'héroïne" (sans "effet secondaire dévastateur" comme je le dis si bien)...

... Il se pourrait bien -en fait c'est ce qu'au fond de moi je souhaiterais- qu'à Bruyères ou dans les environs de Bruyères, il y ait 2 ou 3 personnes, qui, me connaissant, sachant que j'écris, que j'ai un site et un blog, et donc parfois me lisent, que l'une ou l'autre de ces personnes, tombe sur ce "coin de yugcib" d'anecdotes de souvenirs d'images (il y a en effet dans le menu de mon blog un lien vers Nota Bene, présenté comme un forum de littérature -ce qu'il est effectivement-)...
Tombant donc sur ce post "Ce 18 mai", et si cette personne me lisant connaît Marie José, elle s'empressera illico de dire à Marie José "eh, si tu voyais ce qu'il écrit, le Guy, dans le forum de Nota Bene..."
De toute manière, un de ces jours, en allant à Bruyères pour le pain et le journal en vélo, je vais "y faire une descente" chez Francis et Marie José... Je connais "par cœur" depuis des années, leur numéro de téléphone, et avant de me pointer chez eux je vais leur dire "je suis à Bruyères, Est-ce que je peux venir vous voir vous dire bonjour"...
Et je vais faire aussi la même chose pour le "papa Ramella", facteur en retraite depuis déjà pas mal d'années, né en 1942... Et qui, lors des bals de l'Amicale dont j'ai été un temps l'organisateur, me "secondait" si bien, tenant le bar... Une "figure historique" ce "papa Ramella" : il faisait souvent sa tournée en bottes jusqu'aux genoux parce que dans les bleds où il distribuait le courrier, dans "la Plaine", les jours de flotte il y avait de la boue dans les chemins menant aux "écarts" des villages... Pas très causant, le "papa Ramella", mais super efficace et surtout besogneux, bricoleur... Il riait ou souriait rarement, il était "froid" mais c'était un mec "bien"... Sa femme, Simone, née en 1946, était à la poste de Bruyères, à la "mécano" (service de comptabilité)... "une maîtresse femme dans son genre" !
Ces dernières années aux "beaux jours" quand je passais en voiture devant chez "la Simone", à Laveline devant Bruyères à un kilomètre de là où j'habite, je voyais parfois, vers 11 h le matin, mon "papa Ramella" qui "prenait le frais" assis sur un fauteuil de jardin devant sa maison, il regardait passer les autos sur la route... Mais il a eu, j'ai su par Simone, des ennuis de santé (un pet aux poumons) et depuis, il décline, il n'a plus de force pour le jardin ni pour aller aux champignons ni à la pêche ni en promenade, il ne fait plus rien, à peine lire le journal et regarder la télé, le pauvre...
L'été et l'automne dernier, en 2014, je ne le voyais plus sur son fauteuil "prenant le frais" aux beaux jours, et je me suis dit "pourvu qu'il soit pas mort" (mais si ça avait été le cas, je l'aurai su grâce au "Journal des Hautes Vosges" auquel je suis abonné et que je reçois dans les Landes, quand je ne suis pas dans les Vosges)...
Les années ont passé, je pense souvent à tous ces gens que j'ai connus, de nombreuses anecdotes me reviennent, toutes aussi "historiques" les unes que les autres... Y'en a qu'ont "pris un coup d'vieux" et ça "m'fait kèk chose"... Y'en a qui sont morts, des plus jeunes que moi, ou de mon âge, et que je ne "revois" qu'au cimetière de Bruyères, ce cimetière où "je n'ai pas les miens", mais dont les tombes sont pour moi des livres qui me racontent des vies, des vies dans lesquelles j'ai un temps été et que d'ailleurs, l'écrivain et le poète que je suis, a essayé "d'éterniser" à sa manière...

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7934
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Images et photos, anecdotes, souvenirs et environnement Yugcibien   Mar 19 Mai - 8:25

... Voici, reproduite ici, une autre "lettre mémorable" adressée celle ci, à Marie Thérèse Drouillot, une femme "très chic/très classe" qui fut dans les années 1994 à 1998, responsable des ressources humaines au Groupement Postal "Les Brimbelles" de Saint Dié des Vosges...
En ce temps là, aux jours de réunion au Groupement, à Saint Dié, de notre équipe de "Cofis" (conseillers financiers), depuis ma maison de La Chapelle devant Bruyères, je faisais le trajet (24 km) depuis chez moi jusqu'à Saint Dié, en vélo : je partais vers sept heures le matin, je mettais 55 minutes pour effectuer le trajet aller, par "Le grand remblai", une route accidentée dans un paysage vosgien de toute beauté, j'arrivais à Saint Dié vers 8h, et comme la réunion ne débutait qu'à 9 h, je m'offrais un copieux casse croûte dans un bistrot, et je "notais des trucs" dans un carnet (des pensées, des réflexions)...
Pour le retour, que j'effectuai à partir de 16h 30, je mettais un peu plus de temps, car, dans le sens du retour, le trajet était plus ascendant que descendant... Je mettais donc 1h 10...
C'étaient, ces jours de réunion, des journées "épiques" (ou "historiques") au cours desquelles les fou-rire ponctuaient sans cesse les cours de Pascal Grosgeorges, notre animateur, qui, dans ses loisirs, jouait de l'accordéon et était "plein d'humour" dans ses propos... A midi, nous allions manger au Gargantua, un restaurant proche de la Poste... Parfois, deux charmantes jeunes femmes du centre financier de Nancy, venaient nous rejoindre, invitées occasionnellement par le directeur du Groupement, Denis Cablan (un type, soit dit en passant, d'une grande valeur morale, un "monument de dimension humaine et de relation" qui reçut de moi, d'ailleurs, le jour de son départ du Groupement en 1996, une "lettre mémorable" qu'il encadra chez lui au dessus de son bureau)...

Voici la lettre à Marie Thérèse Drouillot :

Lettre à Marie Thérèse Drouillot, le 12 octobre 2002
   
                                   Chère Marie-Thérèse,
 
       Si mes souvenirs sont exacts, vous devez maintenant exercer vos fonctions à la Poste d' Epinal, depuis le mois de mars 2002.
Au temps où j’ étais conseiller financier à Bruyères, dans mon jargon à moi, j’ appelais la Direction Départementale « la Sphère Céleste ». Mais, en ce temps-là, l’on y rencontrait Jean-Claude Plèche, Francis George et Bernard Lotz. Et tant d’autres personnes, dont la sémillante Evelyne Claude Mougel, personnes  toutes aussi sympathiques les unes que les autres…
J’avais alors coutume d’expédier par la Sacoche, de Bruyères, quelques « messages pirate », ainsi que diverses esquisses ou dessins de mon invention, et, il faut le dire, généralement, ça faisait rire et ça mettait une petite note d’humour entre ces murs gris de la « Sphère Céleste ».
Pour la « petite histoire », c’était en 1989, et peut-être jusqu’en 1991…
Au temps de ces  « pionniers » que nous étions, les conseillers financiers de la Poste,  notre vénérable « Mère Céleste nous gratifiait, nous, les premiers « conquérants », de toutes ses bénédictions…
Par la suite, en 1994, lorsque furent créés les Groupements ; ce fut à Saint-dié, auprès de nos animateurs de l’ époque, entre autres, Pascal Grosgeorges , que j’exerçais mes « talents » d’ humoriste… et de semeur d’ anecdotes…
Il y avait alors «  toutou Excellius », bientôt suivi de la « girafe au long cou », Altitus, grandes affiches publicitaires vantant ces placements "miracle" qu'étaient Excellius et Altitus... 
Il faut dire qu’ alors, nous avions des interlocuteurs « hors du commun », tels Denis Cablan, le directeur du groupement, et, bien sûr, ses adorables assistantes : Doriane Marchal et vous-même, Marie-Thérèse Drouillot.
Autant que je me souvienne, lorsque je venais au groupement pour des formations, nous nous retrouvions tous, toute la « bande » des « cofis », et… Qu’est-ce qu’on rigolait ! Je crois que si j’ ouvrais d’un seul coup tous les tiroirs de ma mémoire, je n’en finirai plus d’exhumer, avec « l’air du temps », un nombre incalculable de petites anecdotes et de reconstruire ainsi un « historique » de ce qui fut notre vie, nos expériences, durant ces années-là. Car la relation qui s’ établissait entre nous, avait, selon moi, quelque chose de tout à fait exceptionnel.
Mais, aujourd’ hui, je suis depuis le 1 er Février 1999 à la Poste des Landes... Et depuis le 30 Juin 2002, je n’exerce plus les fonctions de Chef d’ établissement à Lesperon. J’ ai donc «  changé de vie », en quelque sorte, aspirant à finir ma carrière dans des conditions plus conformes à mes projets futurs, soit des conditions moins contraignantes en responsabilités, et me laissant beaucoup plus de liberté et de loisirs. Je suis désormais Brigadier EAR dans le groupement des Landes Océanes, et je fais des remplacements dans les bureaux du littoral. Cela me convient beaucoup mieux. Je vois du pays, de nouveaux visages, et j’ ai plus de temps libre. Moins de soucis aussi, et plus aucun de ces objectifs commerciaux "impossibles" ni de portefeuille de clientèle à gérer. Guichet, services arrière, courrier, un peu de compta, et c’est tout.
...Je vous avais fait écouter une cassette de mes textes en 1994 je crois…
Je me souviens encore du jour où vous êtes venue me voir, début mai 1994 à la Poste de Bruyères, pour « m’interviewer » afin de me présenter dans « Jourpost », le journal des Postiers...
J'avais tout particulièrement apprécié votre "papier" avec photo à l'appui. Il est vrai que nous étions alors à cette époque les "anges à trompette" de notre "Mère Céleste", que nous étions "bien soignés" (en particulier lors de ces stages de formation de la CNP en Hôtel Mercure, bons repas et charmantes hôtesses d'accueil dans les "grandes messes" présidées par Jacques Lenorman le directeur des Clientèles Financières)...

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7934
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Images et photos, anecdotes, souvenirs et environnement Yugcibien   Jeu 21 Mai - 8:35

NOTE :

Quand on clique sur "One Drive de Guy Sembic", à "Intégrale de mes écrits et dessins" sur la page d'ouverture de mon blog "Paroles et visages", on tombe sur mes dossiers dont l'un s'intitule "Photos images souvenirs anecdotes" et dans le quel sont inclus les livres I,II,III et IV.
Il s'agit là de l'intégrale du fil "Images et photos, anecdotes, souvenirs et environnement yugcibien" ... Mais, quelque peu modifié dans le texte (c'est à dire que certains passages n'y figurent pas)... On va dire qu'il s'agit là d'une "adaptation pour une œuvre autobiographique"... D'ailleurs ne figure dans le texte que ce que j'ai écrit moi-même et ce que j'ai bien voulu reproduire, modifié, dans ces livres I à IV... (et dans les livres qui suivront par la suite)...
_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7934
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Images et photos, anecdotes, souvenirs et environnement Yugcibien   Jeu 21 Mai - 16:44

... L'on peut aussi accéder à "Photos images anecdotes..." Par mon site, à "œuvre intégrale" dans le menu déroulant : clic sur le lien approprié...

D'ailleurs chaque fois que j'introduis un nouveau fichier dans un dossier de mon espace "one drive", ce nouveau fichier s'ajoute automatiquement dans le dossier. (Le dossier s'ouvre ainsi "à jour")...

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7934
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Images et photos, anecdotes, souvenirs et environnement Yugcibien   Mar 2 Juin - 9:31


... Ce n'est point (rire) (rire yugcibien)... Le... "Grand Hôtel du Merdier" (L'on aurait presque envie de voir affiché de part et d'autre en haut de l'entrée côté gauche et côté droit : G H M...)

... Tous les ans, fin janvier début février a lieu à Gérardmer, la "perle des Vosges", le festival FANTASTIC' ARTS... qui, avant 1994, se tenait à Avoriaz...
Le "Grand Hôtel"... de Gérardmer, est, avec l'hôtel de la Jamagne (un "tout petit peu moins coté" que le Grand Hôtel) l'un des deux lieux de séjour (hébergement et restauration) des "célébrités artistiques du cinéma" du festival Fantastic'arts à Gérardmer...
Et quand je dis "des grandes célébrités", ce sont effectivement des "grandes vedettes" (les mêmes qu'à Hollywood et à Cannes) ! D'ailleurs il faut voir les Rolls et les Jaguar ou autres "belles bagnoles" garées devant le Grand Hôtel, durant les cinq jours du festival...
Cela dit, dans les premières années (de 1994 à 1999) le festival Fantastic'arts, tout en ayant la même notoriété que celle qu'il avait à Avoriaz, faisait "plus peuple" d'atmosphère... Avant ma mutation pour la Poste des Landes, de 94 à 98, j'y suis allé tous les ans, car j'adore le genre "science fiction épouvante fantastique", et l'on pouvait voir quantité de films sans bourse délier, dans une salle "populaire" ; et les autres films avec un "pass" dans les trois salles de cinéma de Gérardmer...
Le Grand Hôtel a des suites à 320 euro la journée la nuit, et des chambres à partir de 90 euros et jusqu'à 180 euros (ce qui est tout de même -si l'on veut- "un peu plus abordable" que le Carlton à Nice ou que le Sofitel à New York)...



_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7934
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: De gros escargots de bourgogne   Sam 13 Juin - 8:46


... Après une grosse pluie d'orage autour de ma maison "au milieu des prés" dans les Vosges, cheminent les cornes bien droites et avançant "allègrement" si l'on peut dire... bon nombre de gros/gros escargots "de bourgogne"... En voici un spécimen, que je viens de prendre en photo... Mais que je ne ramasse point... En effet "culinairement/gastronomiquement parlant", je déteste les escargots, qu'ils soient "de bourgogne" ou "petits gris" ou tout autre genre...
Vu le nombre de ces gros escargots autour de ma maison après une grosse pluie d'orage, je pourrais en emplir tout un panier à secouer la salade, me rendre sur le marché de Bruyères et vendre à la douzaine ces escargots... C'est "hors de question".
On les ébouillante, on les larde de beurre et de persil, on en fait des cassolettes et on sert ça en entrée dans les grands restaurants...
Là, question escargots... et petits oiseaux, et cuisses de grenouilles... entre autres bestioles qu'on bouffe sans véritable faim, par pure gourmandise ; je rejoins Aymeric Caron...
Il m'arrive cependant encore de "percer des limaces" (celles qui cheminent devant la porte d'entrée de ma maison) et d'utiliser une tapette électrique pour "négocier" les mouches... Mais je ne "m'en repends point"...

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7934
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Images et photos, anecdotes, souvenirs et environnement Yugcibien   Lun 15 Juin - 8:11



... Cette tondeuse débroussailleuse vient compléter mon matériel déjà existant, une simple débroussailleuse à fil et une tondeuse Honda... et une faux...
Il me fallait bien cette machine, bien plus efficace pour venir à bout des hautes herbes autour de ma maison dans les Vosges.

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7934
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Images et photos, anecdotes, souvenirs et environnement Yugcibien   Lun 22 Juin - 10:49


... La ferme auberge des sept pêcheurs, à Uzemain, dans les Vosges... A proximité du canal de l'Est, section port d'Epinal- Bains les Bains. Il y a une piste cyclable qui longe le canal...
Cette ferme auberge là, des sept pêcheurs, à Uzemain, n'a rien à voir avec l'une ou l'autre de ces autres fermes auberges des Hauts Vosgiens (sur la route des Crêtes entre la Schlucht et le Grand Ballon) qui, quasiment toutes depuis 2012 -hélas- sont "rompues à la société de consommation de masse touristique" et ne proposent plus dans leur menu, que du fumé de supermarché, tranche de lard maigre rose bonbon insipide, accompagnée de "tofailles" qui, au lieu d'être cuites quatre heures en couches superposées et fondantes comme jadis en chaudron, sont de vulgaires pommes de terre écrasées cuites une heure mélangées avec de l'oignon et des bouts de lardons... Et à un prix de 21 euro (c'était 19 l'an passé, et 16 l'année d'avant)...
En revanche, à l'auberge des sept pêcheurs à Uzemain, nous y mangeons des produits de la ferme (légumes et viande)... Au menu, du coq fraîchement tué et préparé de l'avant vieille, et des "vraies/vraies" tofailles avec des pommes de terre, carottes, ou légumes du jardin de la ferme...
Pour un prix "raisonnable" (22,50 euro mais tout compris avec le café).
L'on entendait chanter (cocoricotoher) le jeune coq, dans le poulailler, qui sera fait dimanche prochain ! Un régal, ce coq (au vin ou rôti, au choix)... à "manger sur la tête d'Aymeric Caron" ! (rire)... Et des entrées très copieuses (fromage de tête et terrine de la maison avec crudités), la corbeille de pain bien pleine, et le dessert (soit un vacherin monumental, soit des boules de sorbet mirabelle avec des mirabelles dans un jus d'eau de vie de mirabelle)...
Nous n'étions plus là, dans cet univers de consommation de masse, dans cette gastronomie faussement locale mondialisée formatée standardisée, dans cette bouffe pour touristes pompe-à fric, servie dans les fermes auberges de la route des crêtes, et qui "contente" les touristes japonais, russes, chinois et américains en vacances touropérator en France...
... On vit dans un monde où "on se fout de plus en plus de la gueule des gens"... sous prétexte "qu'ils n'y connaissent rien" et qu'ils sont des "gogos" tout juste bons à ouvrir leur porte monnaie ou à composer le code de leur carte Visa Premier ! ... Soit dit en passant, y' a des Russes, des Japonais ou des Chinois ou des Américains qui connaissent mieux la culture française (autant gastronomique qu'autre) que pas mal de français "bien de France"... (rire)...

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7934
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Images et photos, anecdotes, souvenirs et environnement Yugcibien   Lun 20 Juil - 21:20


... Au camping "Domaine d'Aucroix", à Baume les Dames dans le Doubs, du dimanche 12 juillet au mercredi 15 juillet.



... Il y a, le long du Doubs, entre Montbéliard et Besançon, une voie cyclable sans aucune côte à monter ou à descendre, une très belle piste bitumée, aménagée le long de la rivière. J'en ai parcouru une partie, entre Baume les Dames et Deluz en direction de Besançon aller retour ; et entre Baume les Dames et Clerval en direction de Montbéliard.

Un aperçu du paysage :


... Cette butte avec un côté très abrupt située près du village de Deluz, m'a fait penser à la roche de Solutré :


_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Images et photos, anecdotes, souvenirs et environnement Yugcibien   Mar 21 Juil - 9:51

C'est beau, Guy, et ça a l'air reposant.
Revenir en haut Aller en bas
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7934
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Images et photos, anecdotes, souvenirs et environnement Yugcibien   Mar 21 Juil - 14:04

... Il faisait, cependant en ces jours autour du 14 juillet, une chaleur à crever ! Nous n'avons en fait roulé en vélo sur la piste cyclable, que le matin quand la température était encore inférieure à 30 degrés... En effet, vers 17 h les thermomètres affichaient de 36 à 38 degrés...
Nous n'avions pas refait de camping depuis juillet 2012, du côté du château de Bonaguil dans le Quercy, pas très loin d'Agen en allant vers Cahors...

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7934
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Images et photos, anecdotes, souvenirs et environnement Yugcibien   Jeu 23 Juil - 6:52


... Hier soir vers 22h 30, devant la porte d'entrée de ma maison, se dirigeait placidement ce gros crapaud vers le jardin... Pardon, Lydia, je sais que tu n'aimes pas les crapauds (et je te comprends)... Mais les crapauds, avec les coléoptères, les lézards, les minous et les punaises en pyjama rayé en long de traits rouges et noir... Ce sont mes copains !

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Images et photos, anecdotes, souvenirs et environnement Yugcibien   Jeu 23 Juil - 9:29

Dans ta liste, il n'y a que les chats qui sont mes copains ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7934
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Images et photos, anecdotes, souvenirs et environnement Yugcibien   Ven 24 Juil - 19:15

RAPPEL :

Du fait que les images, photos par imageshak disparaissent au bout d'environ deux ans, et qu'on ne les voit plus alors accompagner le texte, texte ancien de plus de deux ans... J'ai réalisé dans mon espace public "one drive de guy sembic" des fichiers PDF avec photos images intitulés "photos images anecdotes souvenirs" (jusqu'à présent Livre I, II, III et IV) :

ICI
_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7934
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Images et photos, anecdotes, souvenirs et environnement Yugcibien   Sam 25 Juil - 19:00

... Ce "joli crapaud", ici, en gros plan :


... Un grand dévoreur de larves, d'insectes rampants, de courtilières, et de toutes sortes de petites bestioles "ennemies du jardinier". Son mois préféré de l'année c'est juillet, en particulier les soirs orageux, chauds et humides. Un animal que l'on rencontre moins souvent que jadis dans les jardins du fait des pollutions ambiantes, des désherbants utilisés...
Il n'est, certes, "pas beau", pas beau du tout, mais c'est "l'un de mes grands copains" et j'aime sa placidité, et le fait qu'il soit vulnérable, ne pouvant avancer vite, me fait l'aimer pour sa fragilité apparente d'animal sans défense autre que son aspect "repoussant"... L'on dit que quand on l'attrape il pisse dans le creux de la main, cela arrive mais j'en ai fait l'expérience maintes fois, "ça ne fait aucun mal", pas d'urticaire ni de boutons... En revanche, certains pâtés, terrines et charcuteries de Grandes Surfaces, "donnent des boutons de visage" ! (et j'ai horreur/horreur des boutons de visage)!


_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Images et photos, anecdotes, souvenirs et environnement Yugcibien   Dim 26 Juil - 13:59

affraid affraid affraid
Revenir en haut Aller en bas
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7934
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Images et photos, anecdotes, souvenirs et environnement Yugcibien   Jeu 30 Juil - 19:29

... Aujourd'hui jeudi 30 juillet, j'ai expérimenté un vélo à assistance électrique, un vélo que je suis allé prendre en location aux cycles Picard à Gérardmer. Durant trois heures de temps, j'ai parcouru une quarantaine de kilomètres autour du lac de Longemer, puis sur la route qui monte vers le col de la Schlucht, et sur une autre route qui monte au Grand Valtin...
Il y avait quatre niveaux d'assistance électrique sur ce vélo : éco, tour, sport, et turbo... Et bien sûr "off" (sans assistance électrique, pour les parties de route ne nécessitant pas d'assistance électrique)... Plus un dérailleur à manette à la poignée droite du guidon, qui permettait encore, en plus, de moduler l'effort, avec ou sans assistance électrique... (cinq pignons).
C'était "génial" : dans la longue montée de plusieurs kilomètres entre Xonrupt et le Grand Valtin, une montée d'un pourcentage moyen de 10 à 12%, je dépassai "haut la main" des "chevronnés" de VTT qui peinaient visiblement, et que je me marrais en pédalant, aidé par l'assistance électrique réglée à "sport" (et non pas "turbo")!
Quand j'aurais 80 ans, je me paierai un vélo électrique ! Je voulais voir ce que ça donnait en en louant un...
Ma femme qui me suivait derrière, quand je la voyais, elle en "turbo", monter cette longue côte aussi allègrement, et que bien sûr, sur son "beau p'tit vélo de dame" à la moindre côte même courte mais un peu sévère, descendait de vélo pour "faire à pied"... M' a fait avoir une grosse crise de fou rire !


_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Images et photos, anecdotes, souvenirs et environnement Yugcibien   

Revenir en haut Aller en bas

Images et photos, anecdotes, souvenirs et environnement Yugcibien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 23 sur 25 Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24, 25  Suivant

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: LES PETITS MONDES MAL PENSANTS ET POLITIQUEMENT INCORRECTS DE CERTAINS NOTA BENISTES :: Le Coin de Yugcib -