Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilPortailCalendrierÉvènementsGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

 

L'île

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
yugcib

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 8203
Age : 71
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

L'île Vide
MessageSujet: L'île   L'île Icon_minitimeVen 27 Mai - 9:57

Il est une île vers laquelle je reviens toujours, et c’est la seule entre toutes où je me jette sur le sable de son rivage, un cri rauque, un râle, un souffle brûlant dans le fond de ma gorge, respirant jusqu’au plus profond de mes entrailles l'haleine d’une salive océane soufflée de ce rivage ; si douce, si enivrante, si proche de cette fragrance exhalée de la chevelure de notre très lointaine mère originelle...
Car nous étions déjà, il y a des milliers d'années, tous deux dans le rêve de cette mère originelle avant qu'elle ne vienne épandre sa chevelure sur les premiers visages d'enfants venus au monde...
Pourquoi cette île et pas une autre, je ne saurais le dire… Peut-être comme l’aurait écrit Montaigne si La Boétie avait été une femme : « Parce que c’était elle, parce que c’était moi ».
Mais sur toutes les îles du monde, j’ai envie de planter des rosiers, de faire chanter des oiseaux, de gratter la terre comme un jeune chat…
Même si c’est toujours sur le sable de mon île que je viens me jeter, même si je ne cesse de me laisser étreindre le regard lorsqu’un rivage enchanteur se fait visage sur la ligne d'un horizon qui danse dans un lever de soleil...

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
yugcib

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 8203
Age : 71
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

L'île Vide
MessageSujet: Re: L'île   L'île Icon_minitimeVen 27 Mai - 10:03

... Ce texte là est, disons, l'un des rares, de moi... Dont on peut dire qu'il est " une toute petite fenêtre ouverte sur un paysage qui demeura toujours inconnu des hommes"... Mais je veux bien ouvrir tout grand, les autres fenêtres sur les autres paysages que je traverse...

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Invité
Invité



L'île Vide
MessageSujet: Re: L'île   L'île Icon_minitimeVen 27 Mai - 16:32

Très beau texte Guy !
Revenir en haut Aller en bas
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
yugcib

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 8203
Age : 71
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

L'île Vide
MessageSujet: Re: L'île   L'île Icon_minitimeVen 27 Mai - 18:50

... En relisant, il y a tout de même ceci, qui me gêne (un peu) :

"L'haleine d'une salive océane soufflée de ce rivage"

Je rectifie ainsi :

"L'haleine embruinée d'une salive océane soufflée de ce rivage"...

Je conçois d'autre part que "salive océane" soit "un peu risqué" (si l'on s'en tient à la phrase seule, séparée du reste du texte)...
Mais dans la dernière phrase du texte, j'évoque un rivage qui se fait visage...
Et un visage, alors, peut par ses lèvres entrouvertes, souffler une "haleine embruinée de salive océane"...
Il y a à mon sens -mais là j'entre dans l'intime"- dans le goût, dans la fragrance de la salive humaine, en l'occurrence celle de l'être aimé, vraiment aimé... lorsque rien ne vient en corrompre la singularité naturelle et à nulle autre pareille... Une "ivresse absolue" à la recevoir en soi...
Ici, elle est "océane" parce qu'elle porte en elle -et en nuances- toutes ces fragrances venues du grand large...

Bon... Excusez moi, j'arrête là mes explications... Nous ne sommes tout de même pas dans un cours de Français de "Première A de Louis le Grand" !
_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Invité
Invité



L'île Vide
MessageSujet: Re: L'île   L'île Icon_minitimeVen 27 Mai - 21:01

"Première L" maintenant Guy. Moi aussi je m'y perds !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




L'île Vide
MessageSujet: Re: L'île   L'île Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

L'île

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: LES PETITS MONDES MAL PENSANTS ET POLITIQUEMENT INCORRECTS DE CERTAINS NOTA BENISTES :: Le Coin de Yugcib -